Retour à la version graphique

Menu gauche



Vous êtes dans

Réunion publique

Réunion publique

Un projet de territoire pour le bassin versant du Midour : Présentation de la démarche le mardi 21 mars 2017 à 18h00 à la Salle des Fêtes.

Le bassin versant du Midou(r), situé sur les départements du Gers et des Landes, souffre chaque été d’un manque d’eau pour satisfaire d’une part les divers usages, comme l’irrigation ou la dilution des rejets des stations d’épuration, et d’autre part la vie aquatique des rivières et des milieux naturels associés. C’est ce que les acteurs de l’eau appellent un déséquilibre quantitatif.

 

Afin de réfléchir collectivement à la manière de retrouver une situation d’équilibre, tout en tenant compte de l’impact du changement climatique, l’Institution Adour (1), en partenariat avec l’Agence de l’Eau Adour-Garonne, la région Occitanie et les services de l’État des départements du Gers et des Landes, a engagé en 2016 une démarche de projet de territoire sur ce bassin versant.

 

Cette démarche, qui devrait s’achever en juin 2018, vise à partager ensemble un état des lieux et un diagnostic du territoire relatif à la ressource en eau et aux usages liés, y compris d’un point de vue socio-économique, puis de réfléchir collectivement aux différentes solutions qui pourraient être mises en place pour retrouver une situation d’équilibre.

 

Pour suivre la démarche et valider les grandes étapes, un comité de pilotage composé d’acteurs locaux a été mis en place ; il regroupe des élus locaux, les services de l’Etat, des agriculteurs, les pêcheurs, les chasseurs, les syndicats de rivières et des associations de protection de l’environnement, des deux départements.

 

Au-delà de cette instance, la démarche s’inscrit dans une réelle volonté de concertation, de co-construction et de partage de l’information. L’ensemble des documents produits sont ainsi mis en ligne sur le site de l’Institution Adour en cliquant ici. De plus, des ateliers de concertation et des réunions publiques seront organisés en cours de démarche. Enfin, pour garantir la confiance dans le processus de concertation et notamment s’assurer de la libre expression de chacun, la démarche est suivie par deux garants de la concertation, nommés par le Préfet coordonnateur du sous-bassin de l’Adour : MM. Madec et Etchelecou.

 

S’ils le souhaitent, les habitants du territoire peuvent également exprimer leur point de vue sur la thématique de la ressource en eau, sur les enjeux du territoire, etc en cliquant ici.

(1) L’Institution Adour, Etablissement Public Territorial du bassin de l’Adour, est un syndicat mixte œuvrant comme chef de file et maître d’ouvrage sur le bassin de l’Adour, sur des problématiques telles que la ressource en eau, la lutte contre les inondations, la qualité des eaux superficielles, la protection et la gestion des milieux aquatiques et plus généralement à la mise en place d’une gestion intégrée de l’eau.

 

Pour toutes informations complémentaires :

Contact INSTITUTION ADOUR au 05 58 46 18 70 ou en cliquant ici